Un dimanche au Forum des Jeunes

Un dimanche au Forum des Jeunes

Deuxième jour de ce marathon spirituel et au passage de la ligne d’arrivée les sourires étaient bien accrochés aux lèvres ! Ces 36 heures parodiennes auront donné de quoi réfléchir et prier aux jeunes qui sont repartis gonflés à bloc!

Hier après midi, le « Christfactor » a présenté aux jeunes les lieux de la Communauté de l’Emmanuel où ils pourraient concrètement continuer à recevoir et se donner. Pour une semaine ? un mois ? pour la Vie ? Quoiqu’il en soit l’enjeu est toujours le même, partager ce que la rencontre du Christ a changé dans nos vie, partager cet Amour qui transforme!

L’après-midi s’est poursuivie par un temps de carrefours qui permettent aux jeunes d’échanger avec les intervenants. Pornographie, mariage, foi et médias, pauvreté, relations avec les musulmans,… des thèmes variés mais tous contemporains des préoccupations des jeunes.

Fin de la journée avec la « traditionnelle » veillée miséricorde. Après le témoignage de Donovan sur sa fidélité à la confession (toutes les semaines !), Paul-Marie encourage à ne pas attendre pour aller recevoir le sacrement de la réconciliation. Après c’est la guerre !,même si les prêtres sont venus nombreux eux aussi ! D’un seul homme nous avons vu un grand nombre de jeunes se lever. La Miséricorde et le Cœur de Jésus attirent encore et toujours ! Pour le « prouver » (si c’était nécessaire) les 800 jeunes qui venaient pour la première fois à Paray !

Pour ce premier dimanche de Carême, c’est le Cardinal Barbarin qui a été invité à donner l’enseignement du matin. Commençons par un petit cours de grec. EPangile-EVangile-ANangile. Ou comment la Promesse est un cadeau que nous devons annoncer avec joie.

Le Primat des Gaules à encouragé les jeunes à s’engager. Le jour ou toi tu t’engages et toi tu dis oui, c’est là que ta liberté va se déployer. Il faut dire oui. Il faut faire ce oui. Il faut être un oui. Prenant l’exemple de la Vierge Marie qui devient elle-même par son FIAT et peut alors donner tout son fruit.

Comme Carlos Payan la veille, le Cardinal cite de nombreux passages du Nouveau Testament et invite même les jeunes à apprendre par cœur la dernière phrase du Christ sur terre : « Vous allez recevoir un force, celle de l’Esprit Saint qui descendra sur vous. Vous serez alors mes témoins à Jérusalem….et jusqu’aux extrémités de la Terre » Ac 1, 8. C’est une promesse du Christ, un cadeau que nous avons reçu le jour de notre baptême et de notre confirmation. Qu’en avons-nous fait ? L’avons-nous mis au placard ou l’avons-nous bien intégré ? C’est de cela que dépend l’accomplissement de la Promesse, à nous de jouer !

Et pour reprendre les mots du Cardinal Barbarin concluant son homélie : On a planté le décors alors je vous souhaite un bon Carême tout simplement !